Aujourd’hui, à force d’appeler « poivre » ceux qui en sont et ceux qui n’en sont pas, on finit par y perdre son latin ! Mais alors qu’est ce qu’un « poivre » ?