Mon panier

Mini panier

Zathar
5.9

Zathar

Le mélange libanais, indispensable à votre cuisine

 

Au Liban, ce mélange aux saveurs chaudes et citronnées est utilisé dans les mezzés. Orientalisez vos légumes du soleil, viandes blanches et saumons fumés et pourquoi pas en marinade !
À partir de 5,90 €
- +
Détails

Dans quels plats utiliser le zathar ?

 

Explorez des saveurs délicates du Liban

 

Ce mélange d’épices d’inspirations libanaises qui vous transporte hors du temps et de la civilisation. Chez Terre Exotique, le zathar a déjà pris place dans nos houmous !

 

Comment utiliser le zathar ?



Nos idées recettes pour utiliser le zathar dans votre cuisine :



·         poulet zathar et citrons confits : faites mariner le poulet dans une cuillère à café de zathar avec du jus de citron et de l’huile d’olive ;

·         rolls apéritifs de chèvre et zathar : saupoudrez 2 cuillères à café de zathar sur une pâte feuilletée avec du chèvre frais ;

·         labneh libanais :  après avoir réalisé votre fromage, arrosez-le d’huile d’olive et de zathar ;

·         huile infusée au zathar : versez 50g de zathar dans 1 litre d’huile d’olive et laissez infuser 15 jours ;

·         brochettes façon kefta au zathar : faites mariner votre viande de bœuf avec 1 cuillère à café de zathar ;

·         vinaigrette parfumée citrons confits et zathar : Mixez la chair du citron confit et ajoutez-y : de l’huile d’olive, du miel, du vinaigre de cidre, et 1 cuillère à soupe de zathar. ;

·         cake courgette, feta et zathar : ajoutez 1 cuillère soupe de zathar dans votre pâte à cake.

 

La recette du houmous libanais au zathar

 

Ingrédients

500 g de pois chiches en conserve ou frais ;

50 g de jus de citron jaune ;

30 g d’huile d’olive ;

2 gousses d’ail ;

2 cuillères à soupe de pâte de sésame ;

1 cuillère à café de zathar ;

1 cuillère à café de paprika ;

2 pincées de sel ;

2 pincées de baies Timur.

 

Réalisation

Dans le bol d’un mixer, mettez les pois-chiches, le jus de citron, l’ail, la pâte de sésame, les épices, le sel et la baie Timur. Mixez le tout jusqu’à obtenir une crème onctueuse et homogène. Servez dans un bol décoré d’une pincée de paprika et d’un trait d’huile d’olive. Servez en apéritif accompagné de tranches de pain ou de pain libanais.


L’assemblage d’épices très prisé au Moyen-Orient

 

Sa saveur acidulée, aromatique et légèrement salée s’utilise également pour parfumer les viandes blanches et les volailles, pendant la cuisson et pourquoi pas en marinade. Sa chaleur citronnée relève délicieusement les poissons. À table ou en cuisine, la promesse d’un joli moment.


Le célèbre mélange zathar

 

Le zathar ou zaathar, est un mélange d’épices très prisé au Liban mais également en Syrie et sur toute la côte est de la Méditerranée.

Il se compose de 3 parfums typiques du Moyen-Orient, le sésame, le thym et le sumac et s’utilise traditionnellement en mezzé avec du pain trempé d’abord dans l’huile d’olive puis dans le zathar. Ultra simple et tellement bon à l’apéritif.

 

Le mot « zaʿtar » signifie littéralement « thym » en arabe, ce qui explique qu'il soit parfois appelé « thym d’Alep ». C'est également le terme générique désignant la famille de plantes des Lamiacées (de type thym, hysope, sarriette, serpolet, origan, marjolaine, menthe pouliot).

Au Maghreb, le zaatar désigne une variété d'origan (Origanum syriacum et Origanum vulgare).

Il désigne également l'hysope en Palestine, en Israël, au Liban, en Syrie et en Jordanie.

Et enfin, ce terme désigne également le mélange d’épices libanais, largement utilisé dans la cuisine du Moyen-Orient.


D’où vient le zathar ?

 

L’histoire du zathar, mélange d’épices libanais

 

Le zathar (ou zaatar) est un mélange d’épices qui vient de Byblos au Liban, une des plus anciennes villes du monde, qui fut fondée en 5 000 av. J.-C. Au IIIème millénaire av. J.-C., la ville portuaire entretenait avec l’Égypte un commerce florissant de bois de cèdre nécessaire aux constructions navales égyptiennes, de résine pour les momifications, de vins et de papyrus.

 

La cité Phénicienne fut un carrefour économique, politique et culturel incontournable. À l’arrivée d’Alexandre Le Grand, elle perdit son nom sémitique « Gebal » pour prendre le nom de «Byblos » du grec « biblion » qui signifie mère de l’écriture, à cause du papyrus exporté à partir de Byblos. La ville donnera son nom à la Bible.

 

Cette région est le berceau des trois grandes religions monothéistes et un des carrefours essentiels de l’humanité. Au-delà du conflit religieux et territorial tragique qui les séparent, les liens de parenté entre juifs et musulmans sont plus nombreux qu’on ne peut le croire. La langue – certains mots sont quasiment jumeaux – la nourriture, les fallafels, le zathar, le houmous, le sumac, l’esprit de coopération, la nonchalance volcanique, les chauffeurs de taxis loquaces…

 

Aujourd’hui, le zathar est très consommé par les Libanais et fait partie des provisions d'hiver de chaque foyer.

Informations complémentaires
Informations complémentaires
Pays d'origine FRANCE
Ingrédients sumac, SESAME blanc, SESAME doré, thym, sel (14%)
Traces éventuelles de MOUTARDE, CELERI.
Allergène Sésame / Sesame. Traces éventuelles de moutarde, céleri
TRACES EVENTUELLES D'ALLERGÈNES céleri, sésame, moutarde, fruits à coques.
Avis clients

Produits similaires